Salaire Jean-Pierre Bel

Rémunérations de jean Pierre Bel.

Jean-Pierre Bel devrait prendre sa retraite bientôt, et il faut avouer que cette annonce, de la part du Président en exercice du Sénat, a de quoi surprendre. Dans cette institution, les sénateurs avaient  plutôt tendance jusqu’à maintenant à rester bien au-delà de l’âge légal de départ à la retraite.

Regardons donc ce que gagne JP Bel aujourd’hui, et combien il gagnera le jour de sa retraite venue :

JEAN-PIERRE BEL

Salaire-rémunération pour : Brut mensuel
Activité Président du Sénat : Traitement 14 370 €
Activité Président du Sénat : Frais de mandat 6412 €
TOTAL ACTIVITÉ AUJOURD’HUI 20 782 €
Retraite de Maire (19 ans) 1 200 € à 1 500 €
Retraite de Sénateur (16 ans) 6 000 €
Retraite du secteur privé (5 ans) 100 à 200 €
TOTAL RETRAITE FIN D’ANNÉE 7 300 € à 7 700 €

Comme on peut le constater, J.P. Bel va perdre les 2/3 des ses rémunérations lors de son départ à la retraite. Il n’y a donc pas intérêt sur le plan financier, mais cette démarche va dans le sens voulu par une grande majorité des français qui aimeraient voir un peu de renouvellement sur l’échiquier politique du pays. On ne peut que lui rendre hommage pour cette décision.

Sources : fr.wikipedia.org – senat.fr – lemonde.fr – ariegenews.com – 2014

Le véritable coût d’un fonctionnaire en 2014

Combien les français doivent-ils débourser par fonctionnaire ?

Le débat serpent de mer entre les avantages des uns et des autres vient de resurgir avec l’article paru dans le point du 20 février. Cet article reprend les chiffres et les conclusions de l’ouvrage d’Agnès Verdier-Molinié (1) , « Les Fonctionnaires contre l’État »  édité chez Albin Michel en 2011.

Ces chiffres et conclusions sont résumés dans le tableau ci-après :

COUT D’UN FONCTIONNAIRE EN 2014

Paramètres Chiffres
Durée de la carrière (2) 42 ans
Durée de retraite (2) 21 ans
Durée de pension de réversion (2) 10 ans
Salaire mensuel moyen net (2011) 2 160 €
Coût annuel moyen global toutes charges 48 000 €
Total nombre d’années à charge 73 ans
Coût global total fonctionnaire à vie 3 504 000 €

3,5 million d’€, voilà le coût sur lequel l’État s’engage chaque fois qu’il embauche un fonctionnaire. Ce chiffre est certainement entaché d’erreurs et d’approximations, mais c’est l’ordre de grandeur qui importe. Qu’est ce finalement que 3,5 M€ dans le budget de l’État et des collectivités territoriales comme les mairies ou les conseils généraux ? Pas grand chose, bien sûr, mais quand le gouvernement parle d’embaucher par exemple 10 000 fonctionnaires de plus, quelque-soit leur ministère de tutelle,  l’État s’engage pour 35 milliards d’€.

Au cours des 30 dernières années le nombre de fonctionnaires est passé de 4 à 5,4 millions d’individus, soit une augmentation de 35%.  Un pays peut-il continuer sur cette lancée sans risquer la banqueroute ?

(1) Agnès Verdier-Molinié est directrice de l’iFRAP (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques).

(2) Ces chiffres sont des moyennes car comme chacun sait tous les fonctionnaires ne sont pas régis par les mêmes contraintes ou possibilités: Entre un Conducteur de train prenant sa retraite entre 50 et 55 ans, et un député ou un sénateur toujours en activité à plus de 80 ans, il fallait bien calculer une moyenne.

Sources : lepoint.fr – ifrap.org – wikiberal.org – 2014

Salaire Arno Klarsfeld

Rémunérations d’Arno Klarsfeld.

Arno Klarsfeld était surtout connu il y a quelques années comme le fils de Serge & Beate Klarsfeld, connus eux comme « chasseurs de criminels nazis ».

Avocat de métier par sa formation, il est connu aujourd’hui pour ses prises de positions tranchées dans les affaires de crimes de guerre, mais aussi comme militants associatifs anti-raciste particulièrement lorsque cela touche des personnes de confessions juives.

Son train de vie aujourd’hui est le fruit des ses engagements professionnel qui sont :

  1. Avocat
  2. Membre du Conseil d’État

En effet, c’est sous la présidence de N. Sarkozy, qu’Arno Klarsfeld, alors conseiller auprès de F. Fillon a été nommé comme membre au Conseil d’État.

Ses éléments de rémunération connus sont donc comme suit :

ARNO KLARSFELD

Au titre de : Salaire brut mensuel moyen
Membre Conseil d’État 7 000 €
Avocat 3 à 10 000 € (1)

(1) Estimation due au fait que s’il a plaidé lors d’affaires célèbres, il semble qu’aujourd’hui  il s’intéresse plutôt aux grandes causes qui le font apparaitre régulièrement sur les écrans TV.

Nota : Concernant la récente affaire Dieudonné, on peut s’étonner de la décision du Conseil d’État d’interdire le spectacle « Le mur » sachant le rôle important joué par Arno Klarsfeld, et par le fait que ce dernier puisse appartenir à ce même Conseil. Peut-on penser qu’il a été « juge et partie » dans cette affaire ? C’est « Capital » qui nous donne la réponse dans son numéro de février  en indiquant :   « Arno Klarsfeld n’a quasiment jamais mis les pieds au Conseil d’ État depuis qu’il y a été nommé fin 2010 ».  La réponse est donc non, par contre, on peut légitimement se demander alors s’il est normal de dépenser l’argent des contribuables pour rien, mais ça, c’est une autre histoire…………………………

Sources : christroi.over-blog.com – lejdd.fr – fr.wikipedia.org – observatoiredessubventions.com – lesmoutonsenrages.fr – ndf.fr – 2014