Toutes les raisons sont bonnes pour changer de banque. Frais bancaires, services, amabilité des conseillers… Rien ne m’empêche d’aller voir si les conditions sont meilleures ailleurs. Seul impératif : je dois clôturer mon compte dans la banque que je quitte. Mais comment faire ?

Clôture d’un compte : une lettre suffit !

Pour clôturer mon compte en banque, il me suffit de le demander par écrit. Aucune justification ne peut être exigée par la banque. Et c’est gratuit… sauf pour les produits d’épargne ! Leur fermeture peut en effet être facturée.

Je dois envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception pour demander la fermeture de mon compte. Attention, si je dois fermer le compte joint ouvert avec mon conjoint : nous devons impérativement le signer tous les deux !

Clôturer un compte pour passer dans une autre banque

Si je paie trop de frais bancaires, c’est le moment de faire jouer la concurrence. Si je ne peux pas convaincre mon banquier, alors autant se lancer et changer d’établissement.

Il faudra tout d’abord que je ferme mon compte avant d’en ouvrir un autre. Si j’ai encore quelques euros sur le compte que je vais fermer, pas de stress : ma nouvelle banque s’occupe de tout ! Mes fonds restants sont transférés. Et les organismes – tels qu’EDF, mon opérateur Internet, mon assureur… – vers qui je vire de l’argent et les destinataires de virements permanents seront prévenus.

Même chose pour l’argent qui arrive sur le nouveau compte. Mes nouvelles coordonnées sont envoyées à mon employeur, aux caisses d’allocations sociales…

HSBC
HSBC

Ce qu’il ne faut pas oublier avant de clôturer son compte

Résilier un compte en banque est facile. Mais attention à ne rien oublier :

  • Premier impératif : le compte que je m’apprête à fermer ne doit pas être dans le rouge. Sinon, je dois me dépêcher de couvrir le découvert avant la clôture.
  • Deuxième impératif : être attentif au passage de mes virements et prélèvements dans la banque voisine, une opération qui peut prendre un peu de temps. Si mon compte en cours de fermeture est vide, et que des prélèvements courent toujours, je risque le passage dans le rouge.
  • Troisième impératif : je dois restituer mes cartes bancaires et chéquiers à ma banque ou m’engager par écrit – mail ou courrier – à les détruire moi-même.

Pour être sûr que votre carte ne soit pas utilisée de manière frauduleuse, vous pouvez, avant sa restitution, faire opposition sur celle-ci (plus de détails sur FGME). Cela n’est pas obligatoire mais plus à des fins d’extrême sécurité.

Clôture d’un compte : droits et obligations de la banque

Si je suis habitué aux découverts, la patience de mon banquier risque d’avoir des limites ! Mon compte peut être fermé si ma banque estime que je ne respecte les règles fixées par mon contrat… et c’est sans appel ! Lorsque je reçois la lettre de clôture, le compte à rebours commence alors : j’ai 60 jours pour retirer mon argent de mon compte en banque et ouvrir un autre compte ailleurs.

De son côté, mon ancienne banque a aussi des obligations. Lorsque je clôture mon compte, elle doit m’envoyer le récapitulatif des opérations des 13 derniers mois. Je n’ai plus qu’à vérifier que tous mes virements et prélèvements m’ont bien suivi dans la nouvelle banque.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.