💸 Peut-on trader les actions sans frais ? 🤔

La réponse est… OUI ! Avec eToro, on ne paye aucun frais de transaction sur l’achat et la vente d’actions (du monde entier). Le trading d’actions n’a jamais été aussi simple et ouvert à tous. L’inscription est rapide et gratuite.

Je veux en savoir plus

Les contrats d’assurance vie sont de plus en plus fournis et la durée de détention a désormais moins d’importance. Dans ce contexte, pourquoi avoir plusieurs contrats ?

Un contrat performant, et c’est tout ?

Avant l’instauration de la Flat Tax, ce prélèvement forfaitaire unique de 30 % sur les gains retirés des placements financiers, l’imposition des plus-values tirées de contrats d’assurance vie variaient fortement en fonction de la durée de détention. Il y avait une incitation forte à conserver son contrat plus de 8 ans, afin de bénéficier d’une fiscalité allégée.

Dans ce contexte, il n’était pas rare de choisir d’accumuler les contrats d’assurance-vie. Un premier contrat était ouvert, puis un second, sans que le premier ne soit clos s’il n’avait pas atteint cette limite de 8 ans. Un troisième puis un quatrième, etc. pouvaient être ouverts et les autres contrats n’étaient finalement jamais clos par oubli, désintérêt ou paresse.

L’ouverture de nouveaux contrats était en outre favorisée par l’apparition de contrats toujours plus riches en unités de compte et toujours moins chargés en frais.

  • Les supports disponibles au sein des contrats d’assurance vie se sont considérablement développés. Alors qu’ils étaient limités à quelques fonds maison il y a 10-15 ans, il n’est pas rare de trouver des SCPI et des trackers dans les contrats d’assurance vie, voire du Private Equity ou de l’or et des matières premières (via des certificats).
  • Alors que les droits d’entrée pouvaient atteindre 5 %, de nombreux contrats les fixent à… 0 %. Les frais d’arbitrage sont eux aussi de plus en plus souvent gratuits, et les frais de gestion ont également diminué.

Alors qu’il pouvait être intéressant d’ouvrir un nouveau contrat pour bénéficier de nouveaux supports ou de moindre frais, ces incitations tendent à disparaître. De même, la durée de détention a perdu beaucoup de son importance. Par conséquent :

  • Vous n’avez plus besoin d’ouvrir un nouveau contrat pour bénéficier de nouveaux supports
  • Vous pouvez clore un contrat lorsque vous en ouvrez un nouveau.

Dans ce contexte, plus besoin de multiplier les contrats. Un seul contrat performant suffit.

Il reste quand même de bonnes raisons d’ouvrir plusieurs contrats

assurance vie

La plupart des investisseurs n’auront besoin que d’un seul contrat, qui leur servira le plus souvent à financier un projet de long terme (leur retraite le plus souvent).

Dans certaines situations néanmoins, il paraît préférable de disposer de plusieurs contrats :

  • Lorsque vous avez des objectifs qui ne sont pas compatibles
  • Lorsque vous souhaitez transmettre à des bénéficiaires différents

Au sein d’un contrat d’assurance vie, les fonds dans lesquels vous investissez composent un portefeuille dont le rendement et le risque doivent être compatibles avec votre profil de risque, votre horizon temporel et vos objectifs.

Par conséquent, si vous avez des objectifs et des horizons temporels divers, mieux vaut investir dans différents contrats. Ainsi, si vous avez une somme à faire fructifier sur 20 ans et une autre à sécuriser sur les 5 prochaines années, mieux vaut deux contrats qu’un seul. Vous pouvez bien sûr créer plusieurs portefeuilles au sein d’un même contrat, mais cela deviendra très vite très compliqué.

De même, si vous souhaitez transmettre une partie de vos avoirs financiers à vs enfants et une autre partie à une fondation, il pourrait être préférable d’ouvrir deux contrats. Vous devrez sinon réfléchir à une clause bénéficiaire adaptée, qui sera quoi qu’il en soit contraignante puisque les parts attribuées à chaque bénéficiaire seront prédéfinies. Si vous ouvrez plusieurs contrats avec un bénéficiaire unique, vous êtes libre d’y déposer les montants que vous souhaitez.

Il existe aussi une tentation d’ouvrir plusieurs contrats chez les investisseurs qui craignent la faillite d’un assureur vie. Les fonds déposés sur un contrat d’assurance vie étant garantis à hauteur de 70 000 euros par assureur, certains fractionnent leurs placements pour ne pas dépasser ce seuil. Mais si vous craignez que votre assureur fasse faillite, pourquoi lui confier votre argent ?

Les contrats et la fiscalité actuels justifient moins qu’auparavant l’ouverture de plusieurs contrats d’assurance vie. Dans certaines situations spécifiques, ce pourra néanmoins être recommandé.

Attention cependant, ce n’est pas parce que vous ouvrez plusieurs contrats que vous diversifiez vos investissements. Diversifier, c’est investir dans des classes d’actifs différentes (actions, obligations, immobilier, matières premières, cryptomonnaies, etc.). Lorsque vous ouvrez différents contrats d’assurance vie investis à 100 % sur des fonds en euros, vous ne diversifiez pas.

Le trading d’actions sans frais, c’est possible !

Commencer à trader les actions sur eToro (0 frais de commission)

👉 Commencer à trader les actions sur eToro (0 frais) 👈

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.