💸 Peut-on trader les actions sans frais ? 🤔

La réponse est… OUI ! Avec eToro, on ne paye aucun frais de transaction sur l’achat et la vente d’actions (du monde entier). Le trading d’actions n’a jamais été aussi simple et ouvert à tous. L’inscription est rapide et gratuite.

Je veux en savoir plus

Habiter en Suisse, c’est profiter d’un système de prévoyance qui se base sur 3 piliers. Chacun d’entre eux garantit des avantages considérables. Cependant, le plus intéressant de tous reste le 3e pilier, pourquoi ? Il s’agit d’une prévoyance à la fois privée et facultative. Malgré cela, elle semble complémentaire aux offres des 1er et 2e piliers. C’est en 1972 qu’il a été mis en place en tant que prévoyance qui accompagne les rentes du premier et du second pilier.

Que savoir sur le 3e pilier ?

Appelé aussi « prévoyance liée », le 3e pilier figure comme la formule la plus recommandée par la Confédération grâce à ses avantages fiscaux. Les travailleurs au sein d’une société ou les indépendants peuvent déduire sur leurs revenus des cotisations versées pour la mutuelle. Cependant, ils doivent être soumis aux impôts sur les revenus du pays.

Il se divise en deux parties. Il y a le 3e pilier A qui depuis l’année 2019 impose une limite sur la cotisation de CHF 6 826. Cette loi s’applique pour les employés et travailleurs indépendants affiliés à des compagnies de prévoyance connues. Pour les salariés qui entrent dans des institutions d’assurance professionnelle, le taux de cotisation concerne 20 % des revenus, mais ne doit pas dépasser d’un CHF 34 128. En ce qui concerne le 3e pilier B (la prévoyance individuelle libre), tout semble plus simplifié.

Le 3e pilier s’avère seulement accessible aux individus qui exercent des activités lucratives. Il est possible de le conclure avec une société d’assurance comme un contrat qui inclut les prestations pour la retraite et les éventuelles prévoyances en cas d’invalidité ou de décès. Les organismes financiers, de leur côté, garantissent une convention sur la prévoyance liée. Cette dernière figure comme un contrat d’épargne que l’assuré associe avec un « acte de prévoyance risque ».

Quels sont les avantages du 3e pilier en Suisse ?

Le premier atout de miser sur le 3e pilier, c’est qu’il offre plusieurs possibilités en fonction de ses objectifs, de ses besoins, de ses capacités d’épargne, de sa situation fiscale … Peu importe votre besoin, vous pourrez en tirer des bénéfices. Il suffit de choisir une mutuelle via un comparateur assurance vie en Suisse.

Cette solution vous permet en même temps d’assurer vos proches. Votre famille sera sécurisée des éventuels soucis financiers en cas d’invalidité ou de décès.

Pour vous, c’est un moyen de concrétiser vos projets comme l’achat d’une résidence, le lancement d’une affaire ou encore le financement de travaux.

Les possibilités en cas de décès

En cas de décès de l’assuré, les bénéficiaires touchent l’ensemble des prévoyances en fonction du contrat. Il s’agit le plus souvent du conjoint survivant. S’il se présente, les autres membres de la famille n’en disposent aucun droit, sauf si l’assuré a mentionné leurs noms dans l’acte. Dans le cas où l’assuré n’a pas de conjoint, tout revient directement aux descendants. S’il n’a pas eu des enfants, ce sont les individus auxquels il subvenait régulièrement qui en profitent.

Sans conjoint ou descendant, les parents peuvent se présenter pour récupérer les prévoyances, puis les frères et sœurs ou les autres héritiers.

Notons que le preneur dispose le droit de modifier l’ordre de bénéficiaires établi par l’assuré, seulement, à certaines limites.

À partir de quel moment pouvez-vous bénéficier des prestations du 3e pilier en Suisse ?

L’assuré dispose le droit de verser ses prestations de retraite 5 ans avant qu’il ou elle atteigne 64 ans (pour les femmes) et 65 ans (pour les hommes).

En fonction de sa situation, de ses dossiers et de ses besoins, il peut miser sur un versement anticipé. Cependant, il doit se référer aux conseils de la compagnie d’assurance-vie à laquelle il s’inscrit.

Il a la possibilité de toucher à ses prévoyances s’il rencontre des problèmes à l’acquisition d’un bien (maison) ou pour d’autres besoins quelconques. Sur ce cas, il doit apporter des justificatifs et les raisons doivent être logiques.

Si mentionné dans le contrat signé dès le début, l’assuré a également la chance de demander ses prestations du 3e pilier pour l’amortissement d’un crédit hypothécaire sur son logement par exemple.

En Suisse, quelques autres situations permettent de toucher à ses prévoyances sans rencontrer des difficultés : rachat de cotisation dans la caisse de retraite, divorce …

Pour ce qui est du remboursement en espèces, cela devient possible en cas de départ définitif dans un pays étranger, un changement d’activité …

Le trading d’actions sans frais, c’est possible !

Commencer à trader les actions sur eToro (0 frais de commission)

👉 Commencer à trader les actions sur eToro (0 frais) 👈

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.