Le chômage est un phénomène de société qui alarme et touche de plus en plus de personnes en France. En effet, après de longues périodes de dépression pendant les 5 dernières années, le chômage revient en force cette année. Son évolution, quant à elle, est beaucoup moins désastreuse et présente. Des chiffres relativement encourageant pour la suite (on parle évidemment de l’évolution sur la longue durée). 

Mais pourquoi y a-t-il toujours plus de personnes dans la rue à cause du chômage ? Et quelle est la véritable évolution de ce phénomène social et économique ? C’est ce que nous allons traiter dans cet article.

L’évolution du chômage en quelques chiffres

Il faut savoir que malgré les apparences, le niveau du chômage au sens, évidemment, du BIT baisse lentement, mais on l’espère sûrement. En effet, on compte à peu près 0.2 points en moins sur le trimestre numéro 2 de l’année 2019 après un début d’année plus compliqué (on compte la diminution de moins de 0.1 %). 

Les chiffres sont, néanmoins, beaucoup plus alarmants et bas par rapport à la même période puisque les taux sont inférieurs de plus de 0.6 points. A noter que ce chiffre est tout de même le plus bas depuis 2009.

chomage en franceLa France métropolitaine en revanche, connait des évolutions plutôt rassurantes. En effet, on estime une baisse de plus de 67 000 personnes sur le trimestre sur un total de 2,5 millions. Certes, le nombre de chômeurs est toujours aussi grand, mais la baisse reste tout de même assez satisfaisante pour un début d’année. Cela se traduit, évidemment, sur le taux qui s’élève à 0.4 points soit, une baisse de 8.2 % environs

A noter que le chômage baisse en France Métropolitaine sur toutes les tranches d’âges ce qui est un excellent signe pour les années à venir. 

Voici, d’ailleurs, l’évolution du chômage selon la tranche d’âge, sur un trimestre :

  • Une baisse de plus de 0.7 points pour les jeunes ;
  • Une baisse moins prononcée chez les personnes entre 25 ans et 50 ans ;
  • Un taux constant (de 0.2 points) pour les personnes plus âgées.

En ce qui concerne les chiffres sur une année entière, on constate :

        

  • Un taux total en baisse de 0.7 points ;
  • Une baisse considérable du taux pour les jeunes de plus de 1.5 points ;
  • Un taux beaucoup plus en baisse pour les jeunes femmes qui est, aux alentours de – 1.8 points.

Si vous vous intéressez plutôt aux chiffres du chômage pendant de longues périodes, ce dernier a lui également baissé de plus de 0.5 points sur une année en bourse. Ces chiffres sont d’autant plus encourageants pour le gouvernement qui tente de trouver des réformes avec des résultats beaucoup plus rapides et concluants. A noter que parmi l’ensemble des chômeurs de France, plus d’un millions d’entre eux affirment rechercher un CDD depuis 6 moins en moyenne.

Le taux, quant à lui, de longue durée s’établit jusqu’à présent à 3.2 % de toute la population active pendant la deuxième période de l’année. Les experts l’estiment assez stable par rapport aux chiffres du précédent trimestre.

Quelle est l’évolution de l’emploi chez les jeunes ?

Il faut savoir que le taux d’emploi en ce moment chez les jeunes est à quelques 0.1 points près relativement stable pendant, le deuxième trimestre de l’antaux d'emploi née (pour un pourcentage de 65 %). En ce qui concerne les jeunes de 15 ans jusqu’à 24 ans, l’emploi diminue de plus de 0.3 points contrairement à la tranche d’âge plus haute qui elle, profite d’une hausse de 0.2 points

On note, en revanche, une excellente et impressionnante hausse pour les femmes qui connaissent une véritable bouffée d’air avec des croissances à 0.8 points.

En ce qui concerne les chiffres annuels, il faut noter que le niveau d’emploi augmente pour tout le monde avec plus de + 0.2 points, soit 2.4 % de la population. 

Sachez enfin que pour les CDI, le taux de l’emploi atteint un peu plus de 50 % au second trimestre de l’année, pour être beaucoup plus stable sur l’année. Le CDD, quant à lui, connait son plus haut taux de l’histoire, puisqu’il est à 7.6 %.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les experts estiment des taux de l’emploi encore plus hauts pour les prochains trimestres à venir, et ce, malgré les différentes problématiques politiques et économico-sociales.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.