Aller au contenu

Comment faire la comptabilité d’une entreprise de BTP ?

Toute entreprise quelle que soit sa taille ou son domaine d’activité est tenue de faire une comptabilité et cela n’échappe pas à celle fonctionnant dans le secteur des BTP. Toutefois, la comptabilité d’une entreprise de BTP comporte des techniques et des caractéristiques particulières qui se distinguent à peu près de la comptabilité standard. Alors, comment effectuer la comptabilité d’une entreprise de BTP ? Nous vous apporterons plus de précisions dans cet article.

Qui pour tenir la comptabilité dans une entreprise de BTP ?

La comptabilité dans une entreprise de BTP peut être tenue par le chef de l’entreprise, un expert-comptable ou un cabinet comptable. Le dirigeant de la société peut gérer la comptabilité grâce à un logiciel ou déléguer la gestion à un expert comptable en partie ou en totalité. L’expert comptable en assurant la totalité de la gestion de la comptabilité, gère toutes les opérations liées à l’activité de l’entreprise (saisie comptable et établissement des comptes annuels). En plus de ces fonctions, l’expert-comptable peut remplir d’autres missions comme la déclaration fiscale ou la rédaction des contrats de travail. Contactez cet expert comptable pour les acteurs du BTP.

Quelles sont les particularités et les obligations comptables ?

Les obligations comptables sont d’ordre général et s’appliquent aussi selon le régime d’imposition. Concernant cette dernière, il existe deux types : le régime simplifié dont les entreprises qui en relèvent ne doivent pas dépasser un certain seuil quant au chiffre d’affaires (247000 euros pour les prestataires de service et 818 000 pour les activités commerciales), et le régime micro entrepreneur dont la comptabilité est hyper-simplifié et sur le plan financier, l’entreprise soumise à ce régime doit atteindre en terme de chiffre d’affaire, 72500 euros pour celle exerçant une prestation de service et 176200 euros si elle exerce une activité commerciale. Quant aux spécificités, elles regroupent : la retenue de garantie comptabilisation, le compte prorata comptabilisation, les situations intermédiaires de travaux, la TVA travaux publics, etc. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.