Salaires des maires et conseillers municipaux en 2014

Rémunérations des élus municipaux.

Ces élus représentent la première couche du mille-feuilles politique français. C’est souvent le point de départ d’une carrière politique qui peut être très longue avec les actuelles possibilités de cumul des mandats avec les autres niveaux départementaux, régionaux voire nationaux.

Il y a toutefois une très grande différence entre les très petites communes dans lesquelles les élus s’investissent personnellement pour une compensation financière symbolique, et ceux des grandes communes où la gestion s’apparente plus à la gestion d’une entreprise avec ses nombreux employés.

Ci-après un tableau donnant les rémunérations des maires, adjoints et conseillers en fonction du nombre d’habitants pour les communes « normales » ainsi que pour les très grandes comme Paris, Lyon et Marseille.

RÉMUNÉRATIONS DES ÉLUS MUNICIPAUX EN 2014

Nb. habitants Salaire mensuel brut
Maire Adjoint Conseiller
– 500 646,25 € 250,90 € 0,00 €
500 – 999 1 178,46 € 313,62 € 0,00 €
1000 – 3499 1 634,63 € 627,24 € 0,00 €
3500 – 9999 2 090,81 € 836,32 € 0,00 €
10000 – 19999 2 470,95 € 1 045,40 € 0,00 €
20000 – 49999 3 421,32 € 1 254,48 € 0,00 €
50000 – 99999 4 181,62 € 1 672,65 € 0,00 €
+ 100000 5 512,13 € 2 508,97 € 314,09 €
+ 200000 5 512,13 € 2 756,07 € 314,09 €
Marseille 8 137,00 € 2 538,00 € 1 856,00 €
Lyon 8 227,07 € 3 389,55 € 1 304,98 €
Paris 8 650,59 € 4 855,00 € 4 807,62 €

En plus de ces rémunérations viennent s’ajouter différentes primes comme :

  1. Primes de représentation (variable) pour les maires des très grandes communes
  2. Primes bonus de 15, 20 ou 25% pour les élus de communes chef-lieu de canton, département ou région
  3. Primes bonus allant jusqu’à 50% en plus pour les villes « touristiques ».
Sources : fr.wikipedia.org – 2014

Salaire et retraite Dominique de Villepin

Combien gagne Dominique de Villepin aujourd’hui ?

On n’entendait plus beaucoup parler de Dominique de Villepin depuis quelques temps déjà, mais sa demande de départ officiel à la retraite, et la prime qui y est assortie a fait réapparaitre son nom sur les manchettes de journaux.

En effet, un décret paru en 2011 a prévu que tout départ anticipé à la retraire d’un haut fonctionnaire du corps diplomatique s’accompagnerait d’une prime substantielle, décret devant servir à désengorger ce corps d’un trop grand nombre de fonctionnaires en attente d’affectation.  Cette règle devant cesser d’être en vigueur au 31 décembre 2013, Dominique de Villepin a fait valoir ses droits en septembre 2013, ce qui était parfaitement légitime.

Aujourd’hui donc à la retraite de ses fonctions de fonctionnaire d’État, il bénéficie donc de la retraite calculée sur 75% de son dernier salaire ( dernier traitement indiciaire x 75%) auquel vient s’ajouter une indemnité de résidence à Paris. Comme la loi le lui permet, toucher sa retraite de fonctionnaire ne lui enlève pas la possibilité de travailler dans le secteur privé, ce qu’il fait en étant avocat dans son propre cabinet « Villepin International ».

De plus, écrivain à ses heures, il est l’auteur de nombreux ouvrages historiques, plusieurs essais, et recueils de poèmes, ce qui permet d’arrondir des fins de mois, qui ne sont pas réellement difficiles.

Ci-dessous une estimation de ses gains actuels :

DOMINIQUE DE VILLEPIN

Rémunérations pour Montant brut
 Mensuel  Exceptionnel
Retraite de diplomate 6000 €
Indemnité de résidence 300 €
Prime départ anticipé 70 000 €
Retraite de ministre 0€
Avocat 50 000 – 100 000 €
Écrivain-auteur *

Ces chiffres sont des estimations calculées à partir des données publiques disponibles tant au niveau de l’administration que sur les résultats publiés des entreprises.

* Comparé aux autres montants ce chiffre n’est pas significatif

Nota : On se rend compte que si Dominique de Villepin a décidé de faire valoir ses droits, c’est qu’il en avait la possibilité plus que le besoin. Bien sûr , on ne peut s’empêcher de penser qu’il ne devrait pas être possible de toucher retraite et salaire en même temps, mais il s’agit ici de salaire du secteur privé. Il serait par contre malvenu qu’il puisse maintenant prétendre à un mandat d’élu payé sur les deniers publics.

Sources : challenges.fr – fr.wikipedia.org – europe1.fr – diplomatie.gouv.fr – lefigaro.fr – emploitheque.org – commons.wikimedia.org –  2014

Salaire des CDD chez Greenpeace France

Rémunérations des employés en CDD chez Greenpeace France.

L’organisation – association Greenpeace est bien connue en France avec ses actions répétées notamment contre les centrales nucléaires du pays. Elle revendique en France environ 150.000 adhérents-donateurs et emploie environ 70 personnes à temps plein. Le nerf de la guerre est l’argent comme chacun sait, et comme le financement de l’organisation est uniquement basée sur les dons, elle fait appel à des « recruteurs d’adhérents » pour augmenter ses revenus.

Logo de l’association

Le recruteur d’adhérents est employé en CDD et touche donc un salaire défini pour une durée de contrat qui l’est tout autant. Sa mission consiste à faire du démarchage de rue, « pour sensibiliser un maximum de personnes au travail de l’association et ainsi encourager les nouvelles adhésions-contributions ». Il est bien entendu indispensable d’être sensible soi-même aux actions de l’association pour pouvoir en faire la promotion. Le salaire est basé sur une rémunération horaire minimale à laquelle s’ajoute la prime de précarité des emplois en CDD (tableau ci-après). Après une première période probatoire, le contrat peut être renouvelé avec une petite augmentation

RECRUTEUR D’ADHÉRENTS GREENPEACE

Type de rémunération Rémunération brute
Taux horaire Par mois (*)
Rémunération de base initiale (1) 9,85 €/h 1 643,30
Prime de précarité (2) 0,99 €/h
Rémunération de base suivante 10,52 €/h 1755,09 €
Prime de précarité (2) 1,05 €/h

(*) Mois légal 151,67 heures avec 35 heures par semaines – Rappel, le SMIC au 1/01/2014 est de 9,53€/h ,  soit 1 445,38 € brut par mois.

(1) La durée initiale est de 4 semaines

(2) La prime de précarité est versée théoriquement en fin de contrat, mais a été réintégrée dans le calcul pour donner l’idée réelle du salaire touché. Il s’agit de 10% des sommes brutes touchées durant la durée du contrat, avant tout calcul de congés payés.

Sources : greenpeace.org – fr.wikipedia.org – alerte-environnement.fr  – non-fides.fr – pratique.fr – 2014