Economie

La crise économique de Hong Kong

 Après plus d’une vingtaine d’années d’inflation, Hong Kong commence à faire face à une déflation, conséquence de l’avènement de la crise financière asiatique. En l’espace de tout juste 5 ans, les salaires, les loyers, les prix de l’immobilier et à la consommation ont été revus à la baisse. Ainsi, les pouvoirs publics et les investisseurs ont été tous deux affectés par ce phénomène. Le gouvernement a alors été confronté à une forte baisse des recettes, conséquence d’un ralentissement des activités commerciales. Les déficits budgétaires se sont creusés et les investisseurs ont subit des pertes importantes en capital. Découvrez tous les détails de la crise économique de Hong Kong dans les rubriques suivantes.

Lire la suite

L’économie de la France vis à vis de ses voisins européens

 La France est actuellement la 5 ème puissance économique mondiale, et ce, malgré une dégringolade constatée sur le plan international. De plus, le pays commence à se construire une place très importante au sein de l’Union Européenne, ce qui constitue une véritable chance pour un meilleur développement de son rayonnement mondial et de sa puissance. La France est un pays qui a toujours été très influent, que ce soit sur le plan économique ou culturel. Le déclin qu’elle a connu au 20 ème siècle ne l’a pas empêché de jouer un rôle primordial dans le monde en général, et en Europe en particulier. Dans les rubriques suivantes, nous détaillerons la position de l’économie de la France vis-à-vis de ses voisins européens. 

Lire la suite

discussions chine etats unis

Les discussions commerciales entre la Chine et les Etats Unis

 Le climat entre la chine et les États-Unis semble être à l’apaisement ces dernières semaines, avec l’annonce, récemment, d’une pause dans cette escalade fulgurante de la guerre commerciale sans merci qui les oppose. Ainsi, les responsables des deux pays ont donc décidé de reprendre les négociations dans un climat plus apaisé et plus constructif. Pour engager des discussions dans un bon état d’esprit et en signe de bonne volonté, le président américain Donald Trump a, d’ailleurs, reporté de deux semaines l’augmentation des tarifs douaniers de 30 % qui seront estimés à 250 milliards de dollars. 

Lire la suite