Salaire minimum retraité

Retraite minimum pour les retraités.

Le système français de retraite a eu son heure de gloire, mais aujourd’hui avec l’allongement de la durée de vie, les progrès médicaux et les retraites prises trop jeune, le ratio actifs-retraités diminue ce qui pose des problèmes aux caisses de retraites. Bien sur, pour les retraités de la fonction publique l’état est là pour boucher le trou, grâce à l’apport continu des impôts. Pour les retraités du privé au contraire le système de calcul sur les 25 meilleures années, forcement injuste, implique quelquefois des montants de retraite incompatibles avec le coût de la vie. La notion de minimum retraite est née de cette constatation. Différentes aides et allocations ont vu le jour durant ces dernières années, celle en cours aujourd’hui est l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa).

Cette allocation vient compléter une retraite trop faible, ou la remplacer s’il n’y en a pas du tout. Elle dépend donc des ressources mais aussi de la situation familiale du demandeur. Les différentes options possibles sont listées dans le tableau ci-après.

RETRAITE MINIMUM

Personne seule

Ressources par an Montant de l’Aspa

0€

9.325,98 €  par an ( 777,17 € par mois)

                 < à 9.325,98 €

Différence entre 9.325,98 € et le montant des ressources (par an)

= ou > à 9.325,98 €

Pas d’allocation

Couple  –  un seul bénéficiaire de l’Aspa

Ressources du couple par an Montant de l’Aspa

< ou =  à 5.153,12 €

      9.325,98 € par an ( 777,17 € par mois)

> 5.153,12 € et  <14.479.10 €

             Différence entre 14.479,10 € et le montant des ressources (par an)

> à 14.479,10 €

Pas d’allocation

Couple  –  2 bénéficiaires de l’Aspa

Ressources du couple par an Montant de l’Aspa (divisé entre les 2 conjoints)

0€

14.479,10 € par an ( 1.206,59 € par mois)

< à 14.479,10 €

              Différence entre 14.479,10 € et le montant des ressources (par an)

> à 14.479,10 €

Pas d’allocation

 

Attention : Cette aide n’est pas un don, mais un prêt éventuellement remboursable par les héritiers. En effet, les sommes versées au titre de l’Aspa sont récupérables au décès de l’allocataire sur sa succession, si l’actif net de la succession dépasse 39.000 € . Cette « récupération » est de l’ordre de 64% pour une personne seule, à 54% pour un couple. Les montants exacts sont :

  • 6.009,29 € pour une personne seule, et de 7.845,72 € pour un couple de bénéficiaires et ceci par année de jouissance de l’aide.

Nota : les étrangers résidents en France ont droit à l’ASPA sous les conditions suivantes :

  • soit détenir depuis au moins 10 ans un titre de séjour autorisant à travailler,
  • soit être réfugié, apatride, bénéficier de la protection subsidiaire ou avoir combattu pour la France,
  • soit être ressortissant d’un État membre de l’Espace économique européen ou suisse.

Comme on peut le constater, l’État français est plus généreux avec les étrangers n’ayant jamais cotisé en France qu’avec de nombreux retraités français à qui on va reprocher des cotisations trop faibles ou un manque de trimestre.

Sources : http://vosdroits.service-public.fr – 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *