Rémunération de Philippe Varin, PSA Peugeot Citröen

Rémunérations de Philippe Varin, Président du Directoire de PSA Peugeot Citröen.

Qui ne connaît pas le groupe PSA ? 1er producteur de voitures en France, 2ème constructeur Européen. Ce rang européen ne doit pas occulter les gros problèmes financiers de l’entreprise. La crise mondiale touche aussi le domaine automobile, et la surproduction pèse sur les finances de la société. Les pertes accumulées font que le groupe a été sorti du CAC 40 en septembre 2012, et qu’un plan de fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-bois est sur les rails. Alors que le gouvernement tente une recapitalisation du groupe, il est intéressant de s’attarder les rémunérations du Président du Directoire, Philippe Varin.

Comme tout responsable de haut niveau, il a travaillé dans différentes grosses entreprises avant d’arriver chez PSA en 2009. Ses rémunérations sont donc constituées principalement une partie fixe et une partie variable fonction des résultats. La famille Peugeot étant l’actionnaire majoritaire de l’entreprise, il n’y pas de redistribution d’actions ou de stock-option.

Les rémunérations de ces dernières années sont listées dans le tableau suivant, mais pour leur compréhension, il est nécessaire de rajouter que la partie variable et la prime exceptionnelle de 2010 (1 651 000€ + 300 000€) ont été touchées en 2011.

Les pertes considérables du groupe pour 2012 contraignent Mr. Varin a abandonner la partie variable de sa rémunération au moins encore pour cette année.

P H I L I P P E   V A R I N

Président Directoire PSA Peugeot Citröen

Année Rémunération totale brute Équivalent mensuel (1)
2009 777 830 (2) 111 119
2010 1 302 700 108 558
2011 3 253 700 271 142
2012 1 300 000 € (3) 108 333 € (3)

(1) Ces revenus mensuels correspondent respectivement à environ 78, 76 , 190 & 76  SMIC

(2) Depuis juin 2009.

(3) Chiffres non encore publiés mais correspondant à une  annonce faite sur  France-info le 14-02-2013.  . Il faut rajouter à ce montant une somme de 2 172€ d’avantages en nature .

Sources : edubourse.com – economie.lefigaro.fr – lefigaro.fr – 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *