Évaluez votre Salaire !

Salaire pilote Air-France 2014

Rémunérations des pilotes d’Air-France en 2014.

La grève des pilotes d’Air- France qui a débuté le 15 septembre touche tout le monde en commençant bien sur par les passagers pris au piège, mais aussi, et il ne faut pas l’oublier, tous les contribuables français. En effet l’État détient près de 16% des actions de la Compagnie et est donc directement intéressé par ses résultats. Une telle grève a donc des conséquences financières non négligeables, et lorsque Air-France perd de l’argent,  la France s’appauvrit.

 

Quel est le fond du problème ? Air-France a compris que le low-cost était la seule façon de réagir face à la concurrence en France et partout dans le monde. La filiale Transavia est là pour ça. Les salaires des pilotes et, d’une manière générale,  de tous les employés d’Air-France, sont considérés comme de très hauts salaires dans leurs branches respectives. Vouloir, comme c’est le cas avoir les mêmes salaires sur Transavia que sur Air-France serait un coup dur porté au « low-cost ». La générosité des pilotes d’Air-France vis à vis de Transavia n’est qu’un calcul ayant pour but d’éviter la montée en puissance de la filiale au détriment de la maison mère.

Ci dessous un tableau récapitulant le salaire des pilotes Air-France :

Pilotes Air-France

Qui ? Salaires bruts moyens
Annuel Mensuel (1)
Débutant (co-pilote) 75 000 € 6 250 €
Commandant de bord 175 000 € 14 600 €

(1) Calculé sur 12 mois

Les salaires des pilotes Air-France sont actuellement en moyenne supérieurs de 30% à ceux de Transavia. On peut comprendre que dans ces conditions salariales, le groupe Air-France puisse vouloir à l’avenir privilégier sa filiale low-cost. Quant’à eux, les pilotes Air France voyant l’avenir s’obscurcir freinent bien sûr des deux pieds pour retarder toute évolution qui verrait leurs avantages s’estomper.

La question qu’on peut donc se poser est de savoir si aujourd’hui dans le contexte économique très difficile que traverse le pays il faut conserver les avantages de certains ou au contraire redistribuer les cartes ? Une chose est par contre évidente, la grande majorité des grèves de ces dernières années est le fait de corporations, qui, sous le couvert d’une volonté d’améliorer le service au public, n’ont de cesse que de vouloir protéger leurs propres acquis.

Nota : Le salaire annuel ou mensuel est bien sûr une référence, mais seulement si on compare cet élément au nombre d’heures travaillées. Dans le cas des pilotes Air-France le nombre d’heure annuel moyen est de 654 heures de vol (soit 54.5h/mois). Pour le salarié français moyen, l’horaire légal annuel  est de 1607 heures (soit 133.9/mois). Par rapport à un smicard le commandant de bord touche donc

  1. 14 600€ / 1 445€, soit 10,10 fois plus en comparant uniquement le salaire
  2. (14 600/54.5) / (1 445/133.9), soit 24.79 fois plus en intégrant le nombre d’heures travaillées.

A ce niveau de rémunération horaire, on serait en droit d’exiger une interdiction du pilotage automatique……..car finalement pour un Paris-Bangkok durant 11 heures, le Commandant touchera près de 3000€, ce qui fait tout de même cher l’heure de sieste…..

Sources : leparisien.fr – fr.finance.yahoo.com – fr.wikipedia.org – lemonde.fr – tempsreel.nouvelobs.com – 2014
Publié dans Dis-moi combien tu gagnes ?, Grilles de Salaires
Un commentaire sur “Salaire pilote Air-France 2014
  1. djim dit :

    Moi aussi je veux devenir pilota air france, à 6500/mois je prends de suite, pour un temps réel de travail de moins de 80 heures/mois. Que les pilotes soient bien payés d’accord, mais pourquoi payer mal tous les autres ? Ah oui, c’est vrai, il faut retrouver les 34.000 milliards de dollars évaporés lors de la crise boursière de 2008, oui l’équivalent de 20 fois la totalité de la dette de l’état français.
    Cet argent a dû prendre l’air, et s’envoler avec les salaires des pilotes.
    Ce que j’attends aussi c’est un loyer maxi plafonné suivant le SMIC, maxi 300 euros par mois pour un T3, charges/énergie/assurance comprises. C’est faisable… En attendant que l’on voie enfin les salaires suivre la hausse réelle du coût de la vie, et ne plus servir à compenser les conneries financières des traders, banquiers et autres assureurs, marchands de fumée et leurs laquais.

Derniers salaires divulgués